Comment fonctionne un défibrillateur automatique ?

Défibrillateur

Depuis le 1er janvier 2020, les établissements ouverts au public et qui accueillent plus de 300 personnes doivent installer un défibrillateur. En France, environ 40 000 personnes sont victimes chaque année d’un arrêt cardiaque. Il s’agit donc d’un enjeu public important. L’usage rapide d’un défibrillateur lors d’une crise cardiaque permet de sauver des vies. Mais comment fonctionne-t-il ?

Comment fonctionne un défibrillateur ?

Le défibrillateur automatique est muni de deux électrodes reliées à un bloc électrique. L’utilisateur doit coller ces électrodes sur la poitrine de la victime, après le lui avoir bien dégagé. Il faut agir vite. En effet, en cas de malaise cardiaque, le cœur se met à fibriller avant de s’arrêter. Il est alors essentiel de procéder à une défibrillation le plus rapidement possible.

La défibrillation est un choc électrique externe, également appelée cardioversion. Cela consiste à délivrer un courant électrique dans le cœur d’une personne présentant des troubles du rythme cardiaque. L’objectif ? Permettre au cœur de retrouver un rythme normal.

Pourquoi procurer un tel choc ? Tout simplement pour synchroniser les cellules cardiaques qui ne le sont plus. Le défibrillateur automatique agit donc uniquement sur un cœur qui bat encore, bien que de façon anarchique. Si le cœur s’arrête, l’appareil devient inutile.

Le massage cardiaque ne remplace pas l’usage d’un défibrillateur. Celui-ci permet seulement d’augmenter les chances de survie de la victime. Pour faire repartir un cœur en train de fibriller, un choc électrique doit être insufflé. C’est pourquoi les lieux publics doivent obligatoirement en être équipés et qu’il s’agit d’un matériel indispensable pour les professionnels de premiers secours. Il est possible d’en acheter auprès de fournisseurs spécialisés, comme SMSP.

Comment installer un défibrillateur sur une victime ?

Lorsque vous êtes témoin d’un arrêt cardiaque, vous devez agir vite. Appelez dans un premier temps les secours et commencez tout de suite le massage cardiaque, après avoir dégagé la poitrine de la victime. Si possible, envoyez une tierce personne à la recherche d’un défibrillateur.

Utiliser un défibrillateur est facile. En effet, une fois allumé, l’appareil donne des indications vocales que vous devez suivre étape par étape. Le premier geste à avoir est d’installer la victime sur une surface plane et sèche, sans contact avec un quelconque matériau conducteur.

Vous devez ensuite placer les électrodes sur la poitrine de la victime. Pour vous guider, un dessin est fourni avec le défibrillateur. La première électrode se place en-dessous de la clavicule droite ; la deuxième environ 5 à 10 cm sous l’aisselle gauche.

Vous pouvez alors lancer l’appareil et suivre ses instructions. Dans un premier temps, le défibrillateur analyse le rythme cardiaque de la victime. Cela lui permet de déterminer si la défibrillation est nécessaire. Si c’est le cas, le choc électrique est envoyé automatiquement. Attention, s’il s’agit d’un défibrillateur semi-automatique, l’appareil vous demandera d’appuyer sur un bouton avant de délivrer le choc.

A un certain moment, l’appareil vous demandera de vous éloigner de la victime. Il analysera à nouveau son rythme cardiaque afin de déterminer s’il doit répéter l’opération. S’il ne le juge pas nécessaire, reprenez le massage cardiaque jusqu’à l’arrivée des secours.

Attention, ne débranchez pas le défibrillateur même si le cœur a retrouvé un rythme normal. Seuls les secours sont habilités à le faire.

Qui peut utiliser cet appareil ?

Grâce aux instructions vocales, tout le monde peut utiliser un défibrillateur automatique. Aucun diplôme n’est requis pour pouvoir agir. Si vous êtes témoin d’un malaise cardiaque, n’hésitez donc pas une seconde.

Pour connaître les gestes de premiers secours et intervenir le plus rapidement possible, vous pouvez également suivre une formation de secourisme. Celle-ci est proposée par de nombreux organismes ; il suffit de vous inscrire.

Lors d’une formation aux gestes de premiers secours, les instructeurs utilisent un défibrillateur de formation, comme on en trouve ici. Il s’agit en réalité de faux défibrillateurs, capables de simuler les fonctions normales de l’appareil.

L’utilisation d’un défibrillateur est donc accessible à tous. S’il est conçu pour qu’un enfant de 14 ans puisse s’en servir, vous pouvez sensibiliser les enfants à son usage dès leurs 10 ans. En cas d’arrêt cardiaque, votre réaction est déterminante. En effet, chaque minute sans action représente 10% de chance de survie en moins !

Reply